منتديـــات المدرســــــة العليـــــا للأساتــــــذة بوزريعــــــة
مرحبا بك زائرنا الكريم ،إذا كانت هذه زيارتك الأولى للمنتدى، فيرجى التكرم بزيارة صفحة التعليمات ،كما يشرفنا أن تقوم بالتسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى، أما إذا رغبت بقراءة المواضيع و الإطلاع فتفضل بزيارة القسم الذي ترغبENSB .




 
الرئيسيةالتعريف  بالمدرس .و .جبحـثالتسجيلدخول
 ترقبوا جديد الأخبار على هذا الشريط ..
 تم فتح باب طلبات الاشراف لمن يود ذلك يضع طلبه في المجموعات ( المشرفون) ملاحظة: يجب مراجعة قوانين طلبات الاشراف قبل و ضع الطلب .

شاطر | 
 

 LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE XVIe Siècle

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
samira_26_92
مشرفة
مشرفة
avatar

انثى
عدد المساهمات : 415
نقاط النشاط : 1348
تاريخ التسجيل : 08/06/2012
تاريخ الميلاد : 26/03/1992
العمر : 26
نوع المتصفح :

مُساهمةموضوع: LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE XVIe Siècle   الإثنين 09 يوليو 2012, 18:42

L'évangélisme est une conséquence de la lecture humaniste des textes sacrés. Il s'agit de retourner aux sources du christianisme, vers l'enseignement originel du Christ. Avec les Épîtres de saint Paul, la Bible va être l'objet d'un long travail philologique : établissement du texte, commentaire et traduction. La méthode humaniste trouve ici l'application d'une méthode qui rompt avec les exégèses médiévales. Celles-ci interprétaient les Écritures à travers l'herméneutique scolastique qui révélait son quadruple sens : historique, allégorique, anagogique et tropologique.

C'est autour de Guillaume Briçonnet (1470-1534), évêque de Meaux, que, dès 1521, se réunit un cercle composé de Guillaume Farel, François Vatable, Roussel, Mazurier, Caroli et Lefèvre d'Étaples. Le cénacle, qui vise une réforme évangélique et la traduction du Nouveau Testament, exercera une grande influence sur les humanistes et les écrivains de cette génération (Marot, Rabelais). D'autant que la même année, Guillaume Briçonnet devient le directeur spirituel de Marguerite de Navarre, avec laquelle il entretiendra une importante correspondance.

Foi et charité dominent cet évangélisme, qui inquiète les autorités ecclésiastiques car la Sorbonne et les théologiens constituent un milieu réactif à ce programme. Attachés à la scolastique, veillant à l'orthodoxie des textes sacrés, ils useront de leur pouvoir de censure dès la diffusion des idées luthériennes, et mettent fin au cercle de Meaux en 1525.

Aussi est-ce souvent au sein des collèges (où enseignent de nombreux humanistes, notamment à Paris et à Lyon), des cercles, des académies, du milieu des imprimeurs (dynastie des Estienne, Josse Bade...) et des premières bibliothèques privées que vont se déployer plus librement les études humanistes (studia humanitatis), dont le collège des Lecteurs Royaux (Collège de France) reste l'un des symboles. Le projet, dû à l'initiative de Guillaume Budé, remonte à 1517 et prend pour modèle les collèges trilingues qui enseignaient le latin, le grec et l'hébreu. L'Institution des Lecteurs royaux naît en 1530 et accueille à ses débuts Pierre Danès et Jacques Toussaint (chaires de grec), Agathias Guidacerius, François Vatable et Paul Paradis (chaires d'hébreu), Oronce Finé (chaire de mathématiques), Barthélemy Latomus (chaire de latin). Au cours des années suivantes y enseigneront notamment Pierre Galland, Guillaume Postel (chaire de langues orientales), François de Vicomercato, Adrien Turnèbe, Jean Dorat, Ramus.




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE XVIe Siècle
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» Jeu : mots en désordre version Française
» La littérature maghrébine
» français LMD ..l'université de djelfa
» LITTERATURE NEGRO-AFRICAINE
» La plus grande bibliothèque des livres Français

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديـــات المدرســــــة العليـــــا للأساتــــــذة بوزريعــــــة :: 
Forum Français
 :: Français PEP
-
انتقل الى: