منتديـــات المدرســــــة العليـــــا للأساتــــــذة بوزريعــــــة
مرحبا بك زائرنا الكريم ،إذا كانت هذه زيارتك الأولى للمنتدى، فيرجى التكرم بزيارة صفحة التعليمات ،كما يشرفنا أن تقوم بالتسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى، أما إذا رغبت بقراءة المواضيع و الإطلاع فتفضل بزيارة القسم الذي ترغبENSB .




 
الرئيسيةالتعريف  بالمدرس .و .جبحـثالتسجيلدخول
 ترقبوا جديد الأخبار على هذا الشريط ..
 تم فتح باب طلبات الاشراف لمن يود ذلك يضع طلبه في المجموعات ( المشرفون) ملاحظة: يجب مراجعة قوانين طلبات الاشراف قبل و ضع الطلب .

شاطر | 
 

 LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE XVIIe Siècle

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
samira_26_92
مشرفة
مشرفة
avatar

انثى
عدد المساهمات : 415
نقاط النشاط : 1348
تاريخ التسجيل : 08/06/2012
تاريخ الميلاد : 26/03/1992
العمر : 26
نوع المتصفح :

مُساهمةموضوع: LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE XVIIe Siècle   الثلاثاء 10 يوليو 2012, 15:36

À partir de 1660, le goût romanesque subit une profonde mutation. La modification la plus spectaculaire est celle de la longueur : du roman fleuve on passe à la nouvelle et au "petit roman" d'analyse, désigné comme nouvelle ou baptisé de noms divers afin d'éviter celui de roman, trop connoté. Le roman épistolaire en est une forme à la mode. Le roman classique vise l'économie de moyens, un style sobre gouverné par le naturel, la clarté, l'ordre et la modération. La narration en est linéaire, les structures sont simples, les événements vraisemblables, les personnages peu nombreux et constants dans leurs comportements.

Le roman ne remplit plus la même fonction : son lecteur ne recherche plus le rêve et l'admiration, mais la proximité, la connivence. Le roman se recentre donc sur des aventures intimes ou privées, l’analyse psychologique des personnages favorisant l'identification. Les grands romans de cette époque, notamment La Princesse de Clèves, imposent peu à peu le modèle occidental d'un roman centré sur l'itinéraire d'un héros aux prises avec l'histoire, la société ou ses propres contradictions, ce qui sera le modèle dominant jusqu’au dix-neuvième siècle.

Le problème du rapport de la fiction à la réalité se pose dès lors avec plus d’acuité. Le roman classique recherche le vraisemblable, mais rejette pour manque de bienséance un réalisme trop cru, qui reste toutefois présent dans certaines œuvres, tel le Roman bourgeois de Furetière. Autre paradoxe, le roman classique, tout en s'enracinant dans le réel, doit décrire un idéal. Le roman historique, très prisé, confère ainsi une valeur universelle à des personnages et des préoccupations contemporaines en les déplaçant dans un passé proche, au prix d’un certain nombre d’anachronismes. La fuite dans le merveilleux (dans les contes de fées, notamment ceux de Charles Perrault) est une solution possible à ces paradoxes.

À l’approche de la fin du siècle, le modèle classique s'épuise et on assiste à la diversification du champ romanesque, qui s’ouvre à la philosophie, au politique, au voyage, à l’exotisme et à la science. La floraison des romans de l’ailleurs et de nulle part que sont les romans philosophiques et utopiques –dont Cyrano de Bergerac avait été le précurseur – et qui annoncent l’œuvre de Voltaire, appartient déjà à l'aube des Lumières.




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE XVIIe Siècle
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» Jeu : mots en désordre version Française
» La littérature maghrébine
» français LMD ..l'université de djelfa
» LITTERATURE NEGRO-AFRICAINE
» La plus grande bibliothèque des livres Français

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديـــات المدرســــــة العليـــــا للأساتــــــذة بوزريعــــــة :: 
Forum Français
 :: Français PEP
-
انتقل الى: