منتديـــات المدرســــــة العليـــــا للأساتــــــذة بوزريعــــــة
مرحبا بك زائرنا الكريم ،إذا كانت هذه زيارتك الأولى للمنتدى، فيرجى التكرم بزيارة صفحة التعليمات ،كما يشرفنا أن تقوم بالتسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى، أما إذا رغبت بقراءة المواضيع و الإطلاع فتفضل بزيارة القسم الذي ترغبENSB .




 
الرئيسيةالتعريف  بالمدرس .و .جبحـثالتسجيلدخول
 ترقبوا جديد الأخبار على هذا الشريط ..
 تم فتح باب طلبات الاشراف لمن يود ذلك يضع طلبه في المجموعات ( المشرفون) ملاحظة: يجب مراجعة قوانين طلبات الاشراف قبل و ضع الطلب .

شاطر | 
 

  LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE SIÈCLE DES LUMIÈRES

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
samira_26_92
مشرفة
مشرفة
avatar

انثى
عدد المساهمات : 415
نقاط النشاط : 1348
تاريخ التسجيل : 08/06/2012
تاريخ الميلاد : 26/03/1992
العمر : 26
نوع المتصفح :

مُساهمةموضوع: LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE SIÈCLE DES LUMIÈRES   الإثنين 03 سبتمبر 2012, 15:54

1- Les tendances idéologiques du XVIIIe Siècle

- Les auteurs sont le plus souvent des « philosophes » ou leurs disciples directs, mais ils n’en acceptent pas les valeurs immoralistes et individualistes. Leur œuvre vise essentiellement à mettre la personne en accord avec le monde, à fonder un nouveau moralisme du sentiment, qui s’oppose dans la pratique à l’observation précise qu’ils font de la violence et de l’originalité des passions.
- La société leur apparaît comme fondamentalement opposée à la morale, à la nature, à la bonté primordiale de l’homme ; aussi seront-ils plus révolutionnaires que la philosophie libérale.
- Leur foi dans la bonté de la création du Créateur imprègne leurs œuvres de religiosité. Par cette religiosité et par la volonté de réforme sociale, ce mouvement se lie à l’expansion de la Franc-Maçonnerie (société en partie secrète qui a pour but de travailler au perfectionnement de l’humanité).

2- Les tendances esthétiques du XVIIIe Siècle

- Abandon de la notion classique de Beau au profit d’une recherche de l’émotion, donc d’une forte participation du lecteur et d’une plus grande implication de l’écrivain dans son œuvre.
- L’esthétique du Sublime repose sur le dépassement dans l’émotion artistique des normes communes.
- La notion de « Génie », désormais appliquée à l’écrivain créateur et liée aux notions de nature et d’enthousiasme, privilégie l’improvisation sous la dictée des passions plutôt que la composition réfléchie.
- Pour la première fois dans l’histoire de l’esthétique, s’affirme nettement des valeurs individuelles « modernes » (qui refusent de se conformer à une tradition immuable).
- En rapport avec la traduction d’œuvres anglaises, ce sont les thème (jardin, clairs de lune, etc.) qui évoluent plus que la forme (qui est néoclassique).

3- Littérature, arts et savoirs au XVIIIe Siècle

- La critique d’art de DIDEROT montre la convergence de l’esthétique littéraire avec la nouvelle école de peinture (Fragonard, Greuze, Hubert Robert) ; composition plus dynamique et plus colorée, thèmes traités avec pathétisme.
- Une nouvelle vision de la nature s’impose : jardins à l’anglaise, goût pour les ruines, pour le pittoresque et les contrastes entre le suave et le terrifiant, inspirent la sensibilité et la rêverie.

4- Les principales formes littéraires

- Un genre nouveau : le drame. En principe voué au réalisme psychologique et social, en pratique au moralisme et au sentimentalisme.
- Le roman connaît les mêmes contradictions ; il est pris entre l’élan novateur (voire révolutionnaire) et un nouveau conformisme du sentiment : les œuvre les plus neuves sont aussi celles qui ont l’écriture la plus stéréotypée.
- En revanche, l’autobiographie avouée (Rousseau) ou voilée (Restif) donne naissance à un style nouveau.
- La description des paysages recherche le pittoresque (déjà appelé « romantique »), et l’exotique sous l’influence de nombreux récits de voyages.
- Les techniques de la description sont mises au point, ainsi qu’une sorte de répertoire des paysages types, associés à certaines émotions (montagnes, lacs… chez Rousseau).





الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
fatima2009
عضو جديد
عضو جديد
avatar

انثى
عدد المساهمات : 4
نقاط النشاط : 11
تاريخ التسجيل : 24/08/2012
تاريخ الميلاد : 01/01/1990
العمر : 28
نوع المتصفح :

مُساهمةموضوع: pour Samira -26-92   الجمعة 14 سبتمبر 2012, 15:08

samira_26_92 كتب:
1- Les tendances idéologiques du XVIIIe Siècle

- Les auteurs sont le plus souvent des « philosophes » ou leurs disciples directs, mais ils n’en acceptent pas les valeurs immoralistes et individualistes. Leur œuvre vise essentiellement à mettre la personne en accord avec le monde, à fonder un nouveau moralisme du sentiment, qui s’oppose dans la pratique à l’observation précise qu’ils font de la violence et de l’originalité des passions.
- La société leur apparaît comme fondamentalement opposée à la morale, à la nature, à la bonté primordiale de l’homme ; aussi seront-ils plus révolutionnaires que la philosophie libérale.
- Leur foi dans la bonté de la création du Créateur imprègne leurs œuvres de religiosité. Par cette religiosité et par la volonté de réforme sociale, ce mouvement se lie à l’expansion de la Franc-Maçonnerie (société en partie secrète qui a pour but de travailler au perfectionnement de l’humanité).

2- Les tendances esthétiques du XVIIIe Siècle

- Abandon de la notion classique de Beau au profit d’une recherche de l’émotion, donc d’une forte participation du lecteur et d’une plus grande implication de l’écrivain dans son œuvre.
- L’esthétique du Sublime repose sur le dépassement dans l’émotion artistique des normes communes.
- La notion de « Génie », désormais appliquée à l’écrivain créateur et liée aux notions de nature et d’enthousiasme, privilégie l’improvisation sous la dictée des passions plutôt que la composition réfléchie.
- Pour la première fois dans l’histoire de l’esthétique, s’affirme nettement des valeurs individuelles « modernes » (qui refusent de se conformer à une tradition immuable).
- En rapport avec la traduction d’œuvres anglaises, ce sont les thème (jardin, clairs de lune, etc.) qui évoluent plus que la forme (qui est néoclassique).

3- Littérature, arts et savoirs au XVIIIe Siècle

- La critique d’art de DIDEROT montre la convergence de l’esthétique littéraire avec la nouvelle école de peinture (Fragonard, Greuze, Hubert Robert) ; composition plus dynamique et plus colorée, thèmes traités avec pathétisme.
- Une nouvelle vision de la nature s’impose : jardins à l’anglaise, goût pour les ruines, pour le pittoresque et les contrastes entre le suave et le terrifiant, inspirent la sensibilité et la rêverie.

4- Les principales formes littéraires

- Un genre nouveau : le drame. En principe voué au réalisme psychologique et social, en pratique au moralisme et au sentimentalisme.
- Le roman connaît les mêmes contradictions ; il est pris entre l’élan novateur (voire révolutionnaire) et un nouveau conformisme du sentiment : les œuvre les plus neuves sont aussi celles qui ont l’écriture la plus stéréotypée.
- En revanche, l’autobiographie avouée (Rousseau) ou voilée (Restif) donne naissance à un style nouveau.
- La description des paysages recherche le pittoresque (déjà appelé « romantique »), et l’exotique sous l’influence de nombreux récits de voyages.
- Les techniques de la description sont mises au point, ainsi qu’une sorte de répertoire des paysages types, associés à certaines émotions (montagnes, lacs… chez Rousseau).




merci beaucouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuup pour tous les efforts que vous faites pour nous.
vous êtes un ange.
merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii infiniment
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
LITTERATURE FRANÇAISE 1:LE SIÈCLE DES LUMIÈRES
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» Jeu : mots en désordre version Française
» L'adjectif en grammaire française
» La littérature maghrébine
» français LMD ..l'université de djelfa
» LITTERATURE NEGRO-AFRICAINE

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديـــات المدرســــــة العليـــــا للأساتــــــذة بوزريعــــــة :: 
Forum Français
 :: Français PEP
-
انتقل الى: